Dans le cadre de la poursuite de projets de développement de la franchise chez Franprix-Leader Price, la filiale a cédé au cours de l’exercice 2016 à deux masterfranchisés un ensemble de magasins Franprix et Leader Price dont la gestion en mode intégré était déficitaire. Les magasins ont été cédés à hauteur de 51 % générant une perte nette de -61 millions d’euros reconnue en “Autres charges opérationnelles”. Si ces cessions avaient été réalisées dès le 1er janvier 2016, l’incidence sur le chiffre d’affaires aurait été de -33 millions d’euros ; l’incidence sur le résultat opérationnel courant, les autres produits et charges opérationnels et la quote-part de résultat net des entreprises associées et des coentreprises aurait été respectivement de +13, -9 (dont 4,5 millions d’euros de pertes de valeur et 4,5 millions d’euros liés à la réévaluation de la quote-part conservée) et -6 millions d’euros. En complément, Franprix – Leader Price a bénéficié de différentes options d’achats sur ces magasins. Des masterfranchisés ont également investi dans un ensemble de magasins Franprix et Leader Price bénéficiaires à hauteur de 49 %. Ces cessions sans perte de contrôle n’ont pas d’impact significatif sur les capitaux propres part du Groupe. Par ailleurs, Franprix-Leader Price a pris le contrôle de différents sous-groupes sur l’exercice 2016. Les montants décaissés pour ces acquisitions se sont élevés à 32 millions d’euros et ont généré un goodwill provisoire de 35 millions d’euros. Certains sous-groupes étant antérieurement mis en équivalence dans les comptes consolidés du groupe Casino, la réévaluation de la quote-part antérieurement détenue, a généré un produit de 3 millions d’euros. La contribution des activités de ces sous-groupes au chiffre d’affaires et au résultat net avant impôt du groupe Casino pour la période a été respectivement de 23 et -11 millions d’euros. Si ces acquisitions avaient été réalisées dès le 1er janvier 2016, la contribution additionnelle au chiffre d’affaires et au résultat net avant impôt aurait été respectivement de 16 et -1 millions d’euros.